Comment installer un relais statique (SSR) de manière optimale ?

Afin d’obtenir les performances optimales de votre relais statique (SSR), certaines règles sont à respecter. Nous détaillons dans cet article nos six principaux conseils :

1-Montage du relais statique sur dissipateur pour refroidir l’élément de puissance

2-Utilisation d’une interface thermique

3-Ne pas monter les SSR sur base plastique ou surface peinte

4-Couple de serrage des vis entre 1,2 et 1,8Nm maximum

5-Dissipateur thermique placé en position verticale

6- Précautions à prendre lors du montage de plusieurs SSR dans une zone confinée.


1-Montage du relais statique sur dissipateur pour refroidir l’élément de puissance

Le montage du relais statique sur dissipateur permet d’obtenir les performances nominales.

Il convient de refroidir convenablement l’élément de commutation pour que la température de jonction ne dépasse pas les valeurs spécifiées : typiquement 125°C ou 150°C (valeur dépendante des composants de puissance), mais aussi pour ne pas atteindre des températures de dissipateur (parties que l’on peut toucher) trop élevées (90 ou 100°C).

La détermination du radiateur peut se faire soit par calcul, soit directement à partir des courbes données par celduc sur ses fiches techniques.

Comment utiliser les courbes thermiques de nos fiches techniques ?


2-Utilisation d’une interface thermique

L’interface thermique (TIM) a pour fonction d’améliorer la conductivité thermique entre le relais et le dissipateur. Comme il y a forcément des cavités à l’interface et que l’air est un mauvais conducteur, son but est de les combler pour augmenter le transfert de chaleur. Celduc® relais recommande l’utilisation de joint thermique en aluminium pour sa meilleure performance thermique et sa meilleure tenue dans le temps.

Interfaces Thermiques disponibles à notre catalogue : Graisse thermique et thermal pad 

Conditions : Il faut que la surface soit propre, plate et lisse (rigosité <100µm). La planéité est certifiée pour tous les dissipateurs celduc®.

Dans le cas de la graisse thermique, la bonne épaisseur est entre 50 et 100µm (un bon indicateur afin d’être certain que vous n’en mettez pas trop est qu’il faut encore deviner à travers la graisse les couleurs du dissipateur).

Pour les applications triphasées il est préférable d’utiliser de la graisse thermique, les joints thermiques étant limités en termes de puissance dissipée.


3-Monter les SSR sur base plastique ou surface peinte limite leurs performances.

Les relais statiques ne doivent jamais être montés sur une base en plastique ou sur des surfaces peintes. Sauf si les paramètres d’utilisation (courant, température ambiante) le permettent.


4-Couple de serrage des vis entre 1,2 et 1,8 Nm

Tout d’abord serrer les deux vis avec max. 1 Nm et puis continuer avec un couple nominal 1,8 nm. L’utilisation d’un tournevis électrique est recommandée par rapport à un outil pneumatique En effet les paramètres de réglage de couple sont plus facilement réglables. Avec les systèmes pneumatiques, un choc et le risque de dépassement de couple est plus élevé. Une limitation de la vitesse de la vis de fixation est recommandée pour permettre à la graisse thermique de s’étaler plus facilement. Avec un serrage à grande vitesse, le relais peut être subir des dommages internes. La vitesse maximale de la vis de serrage ne doit pas dépasser 250 tours par minute. Un serrage doux sans dépassement de couple réduisant le stress est préférable.


5-Nos relais statiques doivent être utilisés obligatoirement montés sur dissipateur thermique placé en position verticale avec les ailettes également en position verticale afin de faciliter la circulation de l’air.

Si le dissipateur ne peut être mis qu’avec les ailettes en position horizontales, il faudra utiliser un ventilateur pour faire circuler l’air au travers d’elles. Sans ventilateur, il faut dégrader le courant de 30%.

Un espace libre, d’au moins une largeur de dissipateur autour du relais, permet de faciliter la circulation d’air et ainsi d’obtenir 100% des capacités de celui-ci.

L’utilisateur doit veiller à protéger les matériaux sensibles à la chaleur ainsi que les personnes contre tout contact avec le dissipateur thermique.

6- Des précautions doivent être prises lors du montage de plusieurs SSR dans une zone confinée.

En cas d’absence d’espace entre deux relais statiques, veuillez réduire le courant de charge de 30%. Dans tous les cas, veuillez vérifier que la température de la semelle du relais ne dépasse jamais 100°C.


Avant toute installation, nous vous recommandons de consulter les fiches techniques ainsi que les instructions de montage disponibles sur www.e-catalogue.celduc-relais.com et que vous fassiez un essai en conditions réelles avec une température de semelle du relais < 100°C.